La (R)Evolution des Colibris et l'économie locale

30 janvier 2013, Paris (12). Raphaël Souchier est intervenu en compagnie de Pierre Rabhi, Jacques Caplat, Isabelle Pelloux, Etienne Chouard, Thierry Salomon et Cyril Dion, dans le cadre de la soirée de lancement de la campagne « La (R)Evolution des Colibris ».bandeau lancement
La conférence a connu un succès dont l’ampleur a surpris ses organisateurs. Une fois la salle pleine (800 places), 2200 personnes n’ont malheureusement pu entrer.
Voir: la retransmission de l’intégralité de la soirée
Raphaël Souchier a présenté des trajectoires de transition dans le domaine de l’économie des territoires.
all_conf_diapo
Cette soirée fut l’occasion de présenter la synthèse des travaux menés par les citoyens membres du mouvement Colibris, qui compte aujourd’hui plus de 60 000 personnes (20 000 de plus qu’il y a un an) et des dizaines de groupes Colibris partout en France. Il s’agit d’un mouvement de citoyens qui sont prêts à faire leur part pour construire une société écologique et humaine, sans attendre que d’autres (notamment les politiques) le fassent pour eux. Pour Pierre Rabhi, dont l’action et la réflexion ont inspiré la création de ce mouvement, « La crise, nous la cherchons partout, alors que nous l’avons en nous-mêmes. Tous les jours, à travers nos choix de consommation, nous déterminons un modèle de société. C’est à nous de changer le paradigme dominant ».
En 2012, les colibris ont organisé 25 forums citoyens TNT (Transformons nos Territoires) dans toute la France, qui ont permis l’émergence de 218 plans d'actions locaux et plusieurs dizaines de projets citoyens (dont une monnaie locale à Concarneau, un centre agro-écologique près d’Aix-en-provence, une plateforme de co-voiturage en Dordogne, une association de recyclage de textile à Lille, une école à pédagogie coopérative près de d’Avignon, etc).

Le contenu des débats locaux est enrichi de l’expérience d’organisations qui depuis des années, approfondissent ces thématiques (dont Solagro pour l’agriculture, négaWatt pour l’énergie, BALLE pour la localisation de l’économie, etc.). Synthétisées sous la forme d’une Feuille de route pour la Transition de la société, « Le Plan des Colibris ». Ces propositions mettent l’accent sur la décentralisation et la sobriété. Dans cinq domaines clés (l’économie, l’agriculture, l’énergie, l’éducation et la démocratie) des objectifs et des leviers d’action sont proposés, qu’il s’agit de promouvoir auprès des élus, des entrepreneurs ou des citoyens).
Toutes ces thématiques sont développées dans une série de livres parus ou à paraître dans la collection « Domaine du possible »,chez Actes Sud dont (R)évolutions de Lionel Astruc fait la synthèse.
Le chapitre Economie de ce document de travail (destiné à être actualisé en permanence, par le moyen d’un wiki sur le site des Colibris) propose cinq axes de travail (localisation de l’économie, maîtrise de la finance et de la monnaie, réorientation de la fiscalité, protection des biens communs, développement des entreprises du XX° siècle).
Le volet économique de la campagne 2013-2014 du mouvement débute au printemps, avec une série d’actions de terrain: Nos territoires ont un avenir
Voir: la retransmission de l’intégralité de la soirée
RUE 89, Reporterre, Ecolo-Info, CDurable, Le Monde

Slow Money International: Nouvelles de France

Task force formed; researching new legal and financial tools; first investment project in sight.

Boulder2013

A Slow Money task force recently was set up in France. Its members aim at promoting a broad dissemination of the “Sustainable Local Food Systems” vision in this country. We are working on designing and disseminating innovative legal and financial tools to help investors, farmers and local authorities join forces and experiment with new kinds of investment schemes and business models…
http://slowmoney.org/?p=1590&option=com_wordpress&Itemid=170#France